22/01/2007

Concours interne (suite): Jet Run pour se regagner un moral!

Bon, hors de question de rester sur un échec pareil, il faut faire mieux avec Jet Run... surtout devant mes petits français qui ont fait le déplacement depuis Rodemack! Et puis je reviens d'une semaine au ski, où j'ai pu faire le plein de chocolat chaud sous le soleil (avec de gauche à droite Sylvie, ma copine depuis l'université, ma maman, moi en rouge et Guy, un ami de Sylvie).

Equipe ski

 

Détente individuelle puisque tout le monde est déjà passé... Il se met en place gentiment, chauffe un tout petit peu au galop, mais rien de grave! Petite détente sur une croix, avec un premier saut un peu long que je n'ai pas vu venir. Mais bon, pas d'inquiétude, mes chevaux prennent toujours n'importe quelle foulée la 1ère fois quand il n'y a rien à sauter :-) On revient en étant un peu plus stricte, et tout va bien. Idem pour le vertical et l'oxer... Comme ce n'est que la 3ème fois, qu'il est très grand et très fort pour moi, Julein me demande de faire un bon tour de travail, et de faire des voltes si nécessaire plutôt que de me faire emmener et faire n'importe quoi.

Il est temps d'y aller maintenant! Je me méfie un peu du 1 vu son étroitesse et le sketch qu'il m'avait fait le vendredi précédant mes vacances, mais non, il est beaucoup plus relax que Gastou, et moi aussi! On enchaîne gentiment les 5 premiers, et puis petite volte avant d'aller sur l'oxer, car il commence à me prendre la main! Pas de soucis, un bon coup de dos, et puis à nouveau une petite volte histoire d'aborder ce double fatal avec Gastou correctement! La distance est peut-être un tout petit peu courte pour lui (du moins c'est ce que je me dis) mais il se recale bien et nous passons sans soucis! Direction la dernière ligne brisée, et là faute sur la palanque, je n'ai pas pu m'empêcher de lever mes mains! Pour un 1er enchaînement, je suis super contente, je suis restée zen et j'ai vu toutes mes foulées!

Julien me demande si je veux refaire quelques obstacles, et cette fois je décide de refaire le tour complet sans m'arrêter... et c'est tip top, cela aurait fait un sans faute au 1er tour :-) On continue ensuite sur 2 obstacles uniquement (le neuf, dans l'autre sens, et l'oxer 6), mais cette fois on monte les barres un peu plus... toujours sans le moindre souci! On finit sur un bon oxer montant qui d'après Sonja doit culminer à 115 ou 120cm, mais j'y vais toujours relax, je vois tout, et Jet répond à ma moindre sollicitation! Dans ces cas là, tout est tout de suite plus facile, et nous décollons gaiement sans la moindre touchette! Quel plaisir :-)

Il est temps de rentrer, et de remercier Beth, Romaine et Sandra qui m'ont "horse-sitter" Gastou pendant que je m'occupais de Jet... et puis il faut féliciter Carole pour sa victoire, aller prendre un verre avec les copains et assumer mes "exploits", tout cela avant de terminer à une dizaine à la friterie voisine!

On essaiera tous de faire mieux la prochaine fois, puisque personne n'a réussi le sans-faute!

Concours interne: Gastou ou la catastrophe annoncée...

Salut à tous!

Après une semaine de ski histoire de prendre un bon bol d'air début d'année, nous voici de retour! Nous sommes rentrés samedi soir, et les choses sérieuses recommençaient dès le dimanche, puisque c'était le premier concours interne de CSO à l'Ecurie de la Californie! Ma Cheyenne avait pris un bon bol d'air, elle pétait la forme, alors que moi je serais bien restée paresseusement dans mon lit...

Cheyenne en montagne

 

101 participants, les premiers commençant dès 9h30... Heureusement pour moi, l'épreuve de 80cm et plus dans laquelle j'étais engagée avec mes 2 loulous était la dernière de la journée, à 16h30... Arrivée au club vers 15h, j'ai pu voir la fin du parcours des shetlands, que les plus petits bouts devaient guider sur les barres au sol... pendant qu'entre filles nous discutions bien au chaud avec Beth et Romaine! Je descends pour aller panser, et là, big surprise: les Loulous, les vrais (Philippe & Sonja pour ceux qui ne connaissent pas encore leur surnom), qui arrivent au club-house!!! Ils avaient tout manigancé en douce avec Julien et Sandrine... D'où dès lors gros calin à Jet, et bonjour la pression, ce n'est que la 3ème fois que je vais sauter avec lui, et hors de question de me planter... donc on garde les bêtises pour Gastou :-)

Et comme bien entendu Mademoiselle a de la mémoire, la séance catastrophe d'avant les vacances s'est répétée! Dès le départ impossible de galoper normalement, je retrouvais ma fusée, le nez en l'air et le dos creux, à galoper sur place dès la détente :-( Les sauts d'entraînement se passent plus ou moins bien, je me dis que tout n'est pas perdu... Je suis la 1ère concurrente avec la miss, donc allons-y! Déjà, le 1 est un vertical un peu étroit, orange et brun, à main droite, et mademoiselle se fait prier... on parvient quand même à le passer avec un bon coup de jambes, mais dès lors première faute des antérieurs, et on casse la barre en plus, pourquoi faire de demi-mesures??? On enchaîne avec deux lignes brisées, sans soucis, tout comme l'oxer qui suit dans la ligne droite. Après, en numéro 7, c'est le double, et là plantage complet! La distance est normale pour les grands chevaux, mais un peu courte pour la mienne quand la cavalière au-dessus n'est pas fichue de garder ses épaules en place et de mettre des jambes! Apèrs deux essais infructueux et une élimination sans gloire, on raccourcit la distance, mais rien n'y fait... Sandrine enlève le vertical d'entrée, mais Gastou s'arrête alors sur l'oxer! Je me fâche, on revient et cette fois cela passe. Je vais chercher la palanque bleue ciel à main droite, et j'essaie d'enchaîner en ligne brisée sur mon 9... oubliant qu'on a mis devant celui-ci le matériel consistuant l'entrée du double! Autant dire que l'obstacle est tout à fait anormal, Sandrine me crie de ne pas y aller mais trop tard, pour une fois je ne regardais pas l'obstacle mais le fond du manège, donc je ne m'aperçois du souci que lorsque Gastou dérobe... et que je fais un joli vol plané! Je remonte (ne jamais rester sur un échec!) et je resaute ce numéro 9, avant de refaire ma ligné et quelques obstacles en sus... Enfin, Sandrine sait ce qu'on va travailler la prochaine fois :-)